263f557e386a631b3837c97a65c2be1e

Très belle année à tous !

Qu'elle vous soit douce, créative et pleine de tout ce que vous aimez!

Aujourd'hui, pas de réalisation à partager, mais
une "petite" réflexion autour 
de ma contribution à la communauté créative.

(Asseyez-vous et prenez un thé, je suis bavarde ! ^^)

Cette réflexion a été initiée par le #gangdesblogueusescouture sur Instagram, puis relayée sur les  blogs des différentes participantes depuis le début de l'année.
( Voir 
ICI pour plus d'infos)

En effet, à l'heure où tout va si vite, et où la vie est si exigeante qu'il nous faudrait des journées de 72h (minimum !) pour tout mener de front, vie perso, travail et loisirs créatifs ... A l'heure où il est si simple, rapide et efficace de poster sur Instagram une photo assortie de quelques #hastags bien ciblés, quel intérêt de continuer à alimenter un blog ? 

Alors oui hein, pourquoi je blogue ???

 

Capture

 

Mais commençons par le commencement.

Au début était la couture ...

Enfant, j'étais déjà fascinée par la machine à coudre de ma mère, qui trônait dans le salon (la machine, pas ma mère hein ^^). Elle cousait le linge de maison et les vêtements de toute la famille ( ça allait de nos petites culottes aux pantalons de mon père), et je me revois participer en recoupant les petits fils qui dépassaient des surfils au point zig-zag ! J'en profitais pour l'observer travailler, tailler, assembler, avec une grande minutie ... Et ça me faisait rêver de pouvoir un jour, moi aussi, appuyer sur la pédale de la bestiole en fonte ! 

 

favicon 

Mais il m'a fallu faire preuve de patience et d'abord me fader un certain nombre d'ourlets de mouchoirs à la main ( un miracle que ça ne m'ait pas dégoûtée !!!), avant d'être autorisée (enfin !!!) à toucher le Graal !

Là encore, j'ai dû en faire, des lignes de piqûres sur des feuilles de papier, pour apprendre à piquer droit !...

 Mais la motivation rend docile et persévérant !
Et j'ai rapidement eu le droit de m'entraîner sur des chutes de tissus ... C'est d'ailleurs suite à cela que ma soeur a eu l'immense privilège de recevoir pour son anniversaire, une "magnifique" souris en coton fleuri, aux yeux peints au feutre, patronnée et assemblée par mes soins ^^ (pardon Laure, quand j'y repense ...) 

Puis au collège et au lycée, j'ai commencé à me coudre mes propres vêtements, avec pour objectif de réussir à copier ceux de mes copines qui s'habillaient dans le prêt à porter. Pour ce faire, j'avais mis le nez dans les revues Burda de ma mère, et j'ai alors progressé, en décortiquant les patrons en allemand et leurs explications succintes. J'ai ainsi apprivoisé seule le langage et les techniques plus pointues de la couture.
Etudiante, je demandais du tissu et des patrons pochettes (toujours Burda ... il n'y avait pas grand choix encore !) pour Noël et j'ai poursuivi mon perfectionnement.

 

Magazine-Burda-Vintage-Disco-Hits-Les-Tabliers-Tenue

 

En parallèle, je m'étais mise aussi au tricot ... Je me souviens du gros gilet qui m'a accompagnée pour mon Bac par plus de 30 degrés !!!

A l'époque, point d'internet pour communiquer, et les activités créatives étaient loin d'être à la mode ! Autant dire que je ne criais pas sur les toits ma passion pour les travaux d'aiguilles !
Si j'ai persévéré, c'était vraiment dans l'objectif de posséder une garde-robe plus moderne, en essayant de reproduire les pièces du commerce que je n'avais pas les moyens de m'acheter. Et j'avais intérêt à soigner les détails pour réussir à faire avaler aux copines que mes vêtements provenaient du PAP ! 

Par chance, ça a plutôt bien fonctionné, et je me suis aussi lancée dans des vestes et des manteaux ... #mêmepaspeur !!!
Des amies, mises dans la confidence, ont commencé à me passer "commande", c'était flatteur et encourageant !
J'ai commencé à assumer ma passion et enfin, je ne cousais plus en secret !

Puis j'ai travaillé, et là aussi ... Bonheur !!!
J'avais des collègues qui cousaient! 

Depuis, je n'ai jamais arrêté, et avec l'arrivée de mes enfants, cela m'a valu nombre de nuits blanches, à réaliser des costumes pour les fêtes d'école, les carnavals, les spectacles de danse et les clubs de sport !

(Mon fiston numéro 2, en tenue disco made by Mum, pour sa dernière fête d'école primaire)

J'étais crevée, mais j'adorais ça !!!

Par contre, la couture, ça n'est pas très nomade comme activité.
Or, avec des enfants à accompagner régulièrement au basket, à la musique etc, on passe des heures à attendre, et il fallait que je m'occupe les mains ... C'est ainsi que
 la broderie, le tricot, le patchwork et le boutis ont également pris une place importante dans mon quotidien, car plus faciles à transporter.

Voici quelques morceaux choisis, parmi mes réalisations de l'époque, et que vous pouvez retrouver au fil des pages de mon blog :

 

broderie1 

(Un Lanarte ... mes débuts en broderie)

ratatons

(Des "Ratatons" datant de ma période "peluches et doudous" !)

lapin tilda1

( Un lapin Tilda offert à mon amie Christelle ...
qui n'a pas cousu de personnages Tilda dans les années 2010 ???)

broderie2

( Un sac à linge brodé et cousu pour mon amie Candice )

Je réalisais principalement des objets à offrir, et le blog m'a permis d'en conserver la trace.

Puis mes enfants ont grandi ...
Et j'ai aussi eu la chance d'avoir un atelier rien que pour moi :

 

La couture vestimentaire est revenue en force, associée au tricot, avec de nouveau l'objectif de me réaliser un dressing 100% fait-main. 

Un véritable challenge et tout un programme dont je vous reparlerai bientôt plus en détails.

Mais ... et le blog dans tout ça  ???

Eh bien, c'est à la période de diversification de mes loisirs textiles qu'il est apparu dans ma vie !

C'était il y a 13 ans, pour Noël 2006.

Oui, mon blog a 13 ans ce mois-ci !

Ma fille a eu l'idée de créer L'Atelier de Claire et de me l'offrir en cadeau, afin que j'y recense toutes mes réalisations, tel un album de souvenirs virtuel.
(Merci encore ma grande, pour ce cadeau qui a changé une partie de ma vie !) 

J'ai été très émue, mais aussi très intimidée ... puisque je découvrais totalement ce nouveau mode de partage et de communication. Mais je l'ai apprivoisé assez rapidement, et c'est ainsi que je suis devenue blogueuse !

 

dino

 (Voici une de mes premières publications couture ... datant de février 2007 ... avec un petit côté artisanal pour la photo !... Dire qu'aujourd'hui, mon loulou a 19 ans!!!)

J'ai adoré cette période de partages et d'échanges autour de nos passions créatives ! J'ai eu la chance et le bonheur de côtoyer des blogueuses formidables, devenues pour certaines de véritables amies.

Je dois le dire, ce blog m'a aidée à traverser des périodes compliquées, telle une bulle d'évasion nécessaire à mon équilibre.

Mais tenir un blog est une activité aussi palpitante que chronophage ... Pour présenter en détails nos réalisations, il faut réfléchir au contenu, à la rédaction des articles, aux illustrations, essayer de réaliser de jolies photos, les retravailler si besoin, mettre le tout en page, insérer des liens, choisir les polices et couleurs d'écritures, rédiger des newsletters, répondre aux commentaires, aux demandes de renseignements, visiter les blogs de nos lecteurs et leur laisser également des petits mots ... Tout en trouvant le temps de continuer à créer pour alimenter notre petit espace !

Alors, comme dans la vraie vie, le temps a fait son oeuvre, et progressivement, beaucoup ont ralenti le rythme et même carrément abandonné ... par manque de temps, perte d'envie etc ...

Il faut dire qu'entre-temps est apparu l'ogre Instagram, qui a peu à peu grignoté la blogosphère, en offrant son interface allêchante, ou plutôt son inter"fast" ... La facilité et la rapidité de publication ont eu raison de bien des blogueurs.

Pour ma part, malgré la baisse significative de fréquentation et le manque de retours, j'ai tenté de poursuivre, trop attachée que j'étais à mon petit espace ... Mais je dois avouer que la motivation n'y était plus vraiment ces derniers temps. 

C'est la boule au ventre que j'assistais au naufrage progressif, et que j'imaginais inexorable, de mon petit espace. 

Inexorable ??? ...

Peut-être pas finalement, si l'on en croit le mouvement actuel du 

#nonalamortdesblogs

 Car nos blogs, par leurs contenus plus approfondis, constituent des sources d'informations et d'inspirations riches et variées, et peuvent aussi être des lieux d'échanges passionnants, qu'on se le dise !

Alors, je reprends espoir, et j'espère que ce long billet apportera un nouvel essor à ce petit espace de partage créatif.

(Vous êtes toujours là ???...)

 

Si oui, alors Merci ! infiniment de m'avoir lue jusqu'au bout !

N'hésitez pas à me laisser votre avis sur les blogs et leur avenir, à l'ère d'Instagram, et à me faire connaître l'adresse du vôtre le cas échéant !

A très bientôt, pour de nouvelles réalisations autour du fil !

Claire